Vendre sur Etsy

by Selma · 58 comments

avis-etsy

Il y a parfois un peu de condescendance, quand on dit « les créatrices ». Comme si c’était bien gentil, de vouloir vendre ses créations, mais complètement utopique.

Tu vois ce que je veux dire?

Pour moi, Etsy a été le 1er site qui considérait les créatrices/créateurs comme des entrepreneur(e)s. Et qui leur donnait de vrais moyens de le faire : boutiques en ligne super bien conçues, mais surtout ateliers, formations et réseaux.

J’avais déjà présenté les avantages et inconvénients de cette plate-forme, c’était il y a plus d’un an et demi : depuis, la plate-forme a évolué, c’est le moment de faire un point!

Voici mon avis sur Etsy : les inconvénients, et les avantages.

Les inconvénients

  • Les frais sont proportionnels à ton chiffre d’affaires, et c’est une bonne chose quand tu vends peu. Tu n’as pas de frais fixes importants à débourser : mettre une création en ligne te coûte 15 cts d’euros ($0.20) pour 4 mois (sauf si elle est vendue avant) et 3.5% du prix de vente. En revanche, quand tu vends d’avantage, tu commences à voir les choses différemment : pour 14 euros (19 dollars) par mois, tu peux mettre de 26 à 100 créations en ligne sur Big Cartel, customiser la boutique et utiliser ton propre nom de domaine. Donc après calcul :  quand tu encaisses autour de 400 euros (542 dollars) par mois sur Etsy, cela commence à te coûter plus cher que d’avoir une boutique individuelle sur Big Cartel.
  • Le nom de domaine, on en parlait, n’est pas customisable. Le vendeur se retrouve avec une URL bâtie sur ce schéma : etsy.com/shop/nomdelaboutique. C’est dommage, car cela fait moins professionnel, et c’est plus difficile à dire et à retenir pour un client que nomdelaboutique.com.
  • En bas de la fiche-produit : les mots-clefs sont devenus apparents, ce qui fait sur la page 40 à 50 liens qui mènent ailleurs que vers ton travail…
  • Pour l’instant, la maîtrise de l’anglais est nécessaire pour profiter pleinement d’Etsy…Etsy vient des US, et beaucoup des clients y vivent. Si on ne parle pas un mot d’anglais, ça peut être difficile de communiquer. La plupart des vendeurs sont donc aussi anglophones, et c’est très dommage de ne pouvoir participer au forum et aux teams à cause de la barrière de la langue. La plupart des articles du manuel du vendeur restent aussi en anglais. Heureusement, ils sont progressivement traduits en français, mais pour le reste, on passe quand même à côté d’un trésor quand on ne comprend pas l’anglais.
  • Il est spécifié que tu ne peux pas utiliser Etsy pour diriger les acheteurs vers une autre boutique, car il s’agit d’un contournement des frais de commission. Tu ne peux pas indiquer des liens/URL ou fournir suffisamment d’informations pour permettre de localiser la ou les autre(s) boutique(s) en ligne. Or c’est facilement le cas, n’est-ce pas ? Si on met l’adresse de son blog dans son profil Etsy, il y a de fortes chances pour que le blog lui-même contienne des liens vers les autres boutiques.  EDIT : ça a changé! Laetitia de chez Etsy a expliqué dans les commentaires que cette restriction avait été annulée, tant mieux!!!
  • Ces 2 derniers points concernent toutes les plates-formes :

* Ta boutique ressemble à celle du voisin. ça peut être un avantage car l’ergonomie est très bien, et qu’un client habitué à Etsy se sent partout en confiance, il navigue facilement dans toutes les boutiques, en terrain connu. L’inconvénient étant qu’on achète le produit à Etsy plutôt qu’à l’artisan, et que ce ne soit pas dont on se souvienne, mais de la plate-forme.

* Tu n’es pas chez toi, et ta boutique ne t’appartient pas. C’est embêtant de construire son entreprise sur une base qui ne nous appartient pas, mais pour commencer, c’est une bonne option.

Les principaux avantages

  • Comme je l’ai déjà dit, j’ai un faible pour Etsy. J’aime le design, la navigation fluide. J’aime aussi qu’on y prend au sérieux les entrepreneuses. Et puis c’est beau. Mieux :  c’est pro ET c’est beau.
  • Le manuel du vendeur est d’une richesse incroyable : questions légales, image de marque, marketing, tarification…une mine d’or! Et ça ne s’arrête pas là puisqu’on peut recevoir des conseils par mail et prendre part à des évènements comme le mentor month, les participants travaillant en binôme pour améliorer leur boutique pendant 4 semaines.
  • Les « teams » – équipes de vendeurs sur Etsy – sont accessibles pour la plupart même quand on ne vend pas (encore) sur Etsy. Je trouve ça bien, parce que ça permet de s’impliquer avant même d’avoir des créations en vente, et même si on ne compte pas vendre, d’ailleurs.
  • La beauté de la concurrence :  on peut dire que la concurrence est rude. C’est vrai bien sûr : il y a pléthore de magnifiques créations sur Etsy. Mais justement : on n’y vient pas que pour acheter, on y vient aussi pour regarder, pour offrir, pour se faire des listes de souhaits. On vient et on revient, on achète régulièrement. N’oublie pas non plus que l’environnement dans lequel tu présentes ton travail diminue ou augmente sa « valeur perçue ». Je place donc la concurrence dans les avantages, car quand les autres vendeuses mettent en ligne des créations et/ou des photos de mauvaise qualité, cela nuit à l’image de ton travail. Mieux vaut l’inverse!

Les boutiques

Il y a eu du changement!

  • On peut commander directement une création personnalisée : juste au-dessus du bouton du panier, il y a un menu déroulant avec toutes les tailles disponibles dedans. On peut même choisir le nombre de créations qu’on achète. Wow! Plus besoin d’échange de mails pour se mettre d’accord. Tu imagines le gain de temps?
  • Les photos sont plus grandes : on voit vraiment bien les créations, donc si tu soignes vos visuels, ça claque :-)
  • On voit le résumé de la fiche-produit juste à côté des photos + on peut directement choisir la quantité + la taille + le matériau souhaité. Si ça fait déjà plusieurs fois qu’on rêve de se faire ce cadeau là, on tout simplement qu’on a un coup de cœur : même pas besoin de descendre ou d’accéder à une autre partie de l’écran. Pas besoin de contacter le vendeur. On arrive, et l’essentiel est là, sans qu’on ait eu besoin de cliquer : on a directement accès à toutes les infos + à la mise au panier. Je suis admirative d’une telle réussite en terme d’ergonomie.
  • Et ce n’est pas tout, sans même déplacer sa souris, et dans le minimalisme le plus épuré, on a quand même accès à d’autres suggestions à l’intérieur de la boutique + au nombre d’évaluations + aux conditions de vente et de livraison + aux boutons de partage sur réseaux sociaux.
  • Si on descend, on a 2 colonnes bien nettes : une fiche produit et une sélection de créations (de la même boutique) dans la colonne de droite.
  • La fiche-produit contient maintenant directement 3 onglets : je suis une nouvelle fois épatée par tant d’ingéniosité. Pas de surcharge, pas de temps perdu à chercher non plus : tout est là, facilement accessible. Le regard ne cherche pas les informations dans tous les coins de l’écran.
  • Et surtout, juste en dessous de la description produit, on a maintenant une photo du vendeur avec son prénom + le lien vers son profil : génial. Le fait-main, c’est vraiment une histoire personnelle, et Etsy l’a bien compris en plaçant chaque vendeur au cœur de sa propre boutique.
  • Le profil est devenu très dynamique avec un diaporama de grandes photos qui peuvent présenter tes créations, tes outils, ton atelier, et toi-même bien sûr. Le profil offre aussi des liens directs vers tes comptes Facebook et Twitter, et une sélection de 4 créations. Mais mystère : c’est l’ancienne version du profil qui apparaît quand on y accède via un autre lien que ceux dans les fiches produits (un bug?).
  • On peut cliquer directement pour te suivre sur les réseaux sociaux (dans la boutique, sous la bannière). Et ce qui est formidable, c’est que le visiteur qui clique ne se retrouve ni sur Facebook, ni sur Twitter : une petite fenêtre s’ouvre pour qu’il puisse te suivre et publier un statut, MAIS il reste dans ta boutique.
  • Dans la fiche produit, tu peux maintenant mettre des liens vers d’autres créations complémentaires, ils sont cliquables : finit le copier-coller dans la barre d’adresse :-)

Concernant le reste du site

  • Un point important a changé : on peut maintenant travailler avec des fabricants et recruter des employés (avant, on ne pouvait déléguer qu’une partie du processus de fabrication, il fallait travailler en solo, ce qui limitait l’évolution d’une activité). Le vendeur est tenu d’envoyer une candidature à Etsy pour valider ses partenaires extérieurs, puis de les mentionner dans sa boutique.
  • Il y avait déjà les collections réalisées par les membres, il y a maintenant les tableaux réalisés par des marques. C’est l’outil Pages, intégré début octobre 2013, qui fonctionne comme une sorte de « Pinterest » intégré. Les marques envoient leur candidature pour être partenaires et exposer ainsi leurs sélections : quand tu en fais partie, c’est une belle visibilité pour vous.
  • Dans les conversations : l’échange de messages reste dans un seul fil de conversation (comme dans Gmail) au lieu de s’empiler chronologiquement. Cette disposition vaut son pesant d’or pour le suivi des commandes ou les personnalisations qui demandent des allers-retours d’information. Là, on ne perd pas de temps à chercher : on a accès directement à TOUS les mails échangés avec une même personne. C’est précieux.
  • Il y a différentes manières de découvrir les créateurs : les collections « treasuries », les rubriques consacrées aux artistes à la une (Etsy Featured Sellers), à ceux qui ont en vivent complètement (Quit your day job), les cercles, la barre de recherche, les catégories et – plus original : l’outil « couleurs » (une grande palette où on clique sur une couleur pour se faire surprendre par les créations proposées). Le visiteur peut aussi rechercher des boutiques locales virtuelles et des événements organisés à côté de chez lui et auxquels participent des vendeurs d’Etsy.
  • Les cartes-cadeaux peuvent être imprimées ou envoyées par mail, tu peux aussi offrir des bons de réduction et les frais de port.
  • Le meilleur pour la fin : les applications intégrées. Moyennant compensation bien sûr, des fournisseurs proposent des services complémentaires à la plate-forme. Aweber et Mad Mimi par exemple proposent des applications qui permettent d’intégrer les mails de tes clients Etsy à ta base clients, Craft Hub permet d’automatiser l’envoi par mail de fichiers numériques (si tu vends des patrons, de la papeterie à imprimer…et de gagner un temps fou). Il y a aussi Stitch Labs, qui gère ton inventaire + tes contacts-clients + tes dépenses, bref : qui te simplifie la vie.

Si tu as besoin d’aide, mes prochains créneaux de conseils seront bientôt disponibles – en priorité par mail : surveille ton courrier! (et si tu n’es pas encore inscrite, c’est le moment de le faire en bas de l’article :-))

Et toi? Tu vends sur Etsy? Expériences + questions sont les bienvenues dans les commentaires!

 

Pour recevoir la suite par mail :

et c’est GRATUIT!

{ 58 comments… read them below or add one }

Julie Les Miniboux

Comme tu le sais, ça fait déjà bien longtemps que je suis vendeuse etsy et donc quelques petites rectifications s’impose. En ce qui concerne l’url de la boutique, il y a effectivement la version longue que tu as donné, mais on peut également utilisé l’url nomdelaboutique.etsy.com et ça arrive au même endroit. C’est quand même un peu plus joli (et de nombreuses bigcartel fonctionnent encore sur ce principe d’url)
En ce qui concerne les teams, en tant que français franchouillards, nos teams respectives sont toutes en français et on peut dire qu’il y a l’embarras du choix au niveau des teams régionales, qui permettent donc de rencontrer facilement des collègues (n’ayons pas peur des mots) et d’avoir les informations à l’échelle locale (marchés et autres). Et les articles fournis par etsy sont de plus en plus rapidement traduits pour être accessibles aux non-anglophones, il y a eu de très nets efforts à ce niveau.
Évidemment, tu ne peux pas re-diriger de ta boutique etsy vers une autre boutique (bigcartel ou dawanda par exemple), mais basiquement, ça reviendrait au même dans les boutiques « physiques », tu ne peux pas afficher dans la boutique de Mme Truc que tu vends aussi dans la boutique de Mr Machin, c’est tout bonnement de la concurrence (même si à terme c’est toi le bénéficiaire). Et tu contournes très facilement en donnant un lien vers tes propres réseaux sociaux où tu partages tous tes liens boutiques de toutes façons.
Pour la ressemblance entre boutique, bien sûr la base est la même pour tous, mais il y a une grande diversité dans l’apparence en règle générale. Il y a pour ça, la bannière en haut de la boutique, l’avatar et ensuite la qualité des photos ainsi que leur mise en scène. Là ça rejoint un peu la concurrence, où justement il faut prêter attention à tous ces détails pour justement se démarquer. Personnellement, je trouve ça stimulant.

Enfin, sur le profil, l’erreur est normale mais tu confonds page de profil et page à propos. Il y a effectivement le profil, à l’ancienne qui est là depuis le départ où l’on raconte un peu qui l’on est, et la page à propos, accessible depuis la boutique où il y a le diaporama (souvent avec des photos des ateliers des créateurs) où l’on présente un peu qui l’on est, mais surtout pourquoi on fait ce qu’on fait et également les autres intervenants de la boutique quand celle-ci sont gérées par plusieurs personnes avec une petite icone pour chacun pour expliquer son rôle.

Enfin bref, sans surprise, je suis une etsy addict et depuis à peu près 3 ans que je suis vendeuse là-bas, je ne regrette toujours pas mon choix et n’ai pas l’intention d’en partir (même si une boutique big cartel devrait bientôt compléter, les deux ne sont pas incompatibles à mon avis).

Répondre

Selma

bonjour Julie! Merci pour tes explications!
Concernant l’URL de la boutique, je ne sais pas si la 2ème version est plus jolie, mais elle est quand même moins bien qu’un vrai nom de domaine :-)
J’adore Etsy, je tenais quand même à souligner cet inconvénient!
Si de nombreuses boutiques sur BigCartel ont encore « bigcartel » dans l’URL, c’est un choix des vendeurs. L’intérêt est qu’il soit possible de le customiser pour avoir une adresse pro :-)
Sinon effectivement je me mélange les pinceaux entre page à propos et profil, et je trouve dommage que le profil reste  » à l’ancienne », vu comme l’à propos est beau maintenant :-)
Et on est bien d’accord, une boutique perso et une sur Etsy ne sont pas incompatibles :-)
Le truc qui n’est pas clair, c’est l’interdiction de fournir des liens permettant de localiser une autre boutique : c’est normal de ne pas pouvoir mettre un lien direct vers sa vitrine perso, mais là d’après ce que je comprends, tu ne peux pas non plus mettre de lien qui permette de la localiser, donc ton blog : non?

Répondre

Julie Les Miniboux

C’est vrai que l’histoire de l’url, ça fera toujours moins pro qu’une url type nomdelamarque.com mais la version que je t’ai donné est un peu plus courte (tout simplement ^^ )
Par contre, je comprends pas trop ce que tu veux dire pour le lien qui permette de localiser ?

Répondre

Selma

Bonjour Julie! Alors voilà : il est interdit de « Publier une annonce dans votre boutique redirigeant les acheteurs vers un autre lieu de vente en ligne pour acheter les mêmes articles que ceux en vente dans votre boutique Etsy. Ceci concerne également la publication de liens/ adresses web ou d’informations suffisantes pour localiser le/les autre(s) lieu(x) de vente en ligne.  » Donc si tu mets des liens vers ton blog, est-ce que ce n’est pas considéré comme une information suffisante pour localiser tes autres boutiques en ligne?
Le texte vient de là : https://www.etsy.com/fr/help/article/4530

Répondre

Laetitia

Bonjour,
Je suis Laetitia et je travaille pour Etsy en France. J’ai lu vos échanges et je tiens à vous rassurer, cette phrase est un reliquat de nos anciennes règles mais que nous avons abandonné. La traduction française de cet article a du échapper à notre vigilence. Si vous regardez la version anglaise, vous verrez d’ailleurs qu’elle n’y figure pas. J’ai demandé la mise à jour de cet article.
Pas de soucis, vous pouvez faire des liens vers vos réseaux sociaux et vos blogs même si vos autres points de vente y figurent !

Selma

Super, merci Laëtitia pour l’info!

Faraboule

Moi je dirais que Etsy pour une ouverture à l’international c’est très bien ! Depuis que j’ai migré sur Etsy j’ai de plus en plus d’Américains qui achètent mes produits et en retour ils ne sont pas avares de compliments.
En effet les teams et les articles des différents blogs Etsy sont très enrichissants, j’ai appris plus de choses là-bas qu’ailleurs.

Répondre

Selma

Merci pour ton témoignage Fanny! Effectivement, les articles sur Etsy sont très enrichissants, bonne continuation!

Répondre

CokecinL

Bonjour !
Encore un super article !
Merci ! <3
A vrai dire, j'ai viré ma boutique etsy sans raisons, juste parce qu'il fallait payer pour mettre en ligne… et j'ai donc préféré little market…
Mais en quelques années, j'y ai très peu vendu… Alors soit spasque mes produits sont moches ( :p ) soit je suis pas douée pour me mettre en avant (ah oui ça c'est clair) soit …
Cet article me donne envie de réessayer… surtout que je n'ai jamais acheté sur little market mais sur etsy oui (ya plein de boutiques de litho et d'ésotérie, j'adoooore)…
Bref, j'attends de voir les commentaires et jme tatouille encore un peu !

Répondre

Selma

Bonjour! Et merci :-) Alors Sur Etsy, ALM, ou ailleurs, de toute façon c’est effectivement à toi de vendre ton travail, ce n’est pas la plate-forme qui va te faire connaître (ce n’est pas à 100% impossible, mais compter dessus est une mauvaise idée!)
Il faut certes payer pour mettre en ligne, mais pas grand chose quand même et puis on n’a rien sans rien n’est-ce pas?

P.S : On n’est pas douée ou pas pour se mettre en avant : ça s’apprend :-))

Répondre

Skyforged

Eh bien moi, je suis sur alittlemarket. Et j’y suis bien aussi.

Répondre

Selma

Super, on en parle la semaine prochaine :-))

Répondre

Aurélie du Café

Merci pour ce topo très complet et qui tombe à pic, car avec une amie on envisage l’ouverture d’une boutique sur un site tel qu’Etsy et on se demandait :
faut-il un SIRET pour vendre en ligne sur une telle boutique ? Le produit de ces ventes doit-il être déclaré ou cela s’apparente-t-il à de la vente entre particuliers comme si c’était sur le bon coin ?(bon, j’ai bien ma petite idée sur la question mais j’ai parfois l’impression que les vendeuses sont des particuliers)
Et concrètement comment est-on payé ? par virement ?
Bonne journée à toutes !

Répondre

Selma

Avec plaisir Aurélie! Concernant le statut, je te renvoie à l’article que j’ai écrit précédemment : http://apollinepoint.com/statutpour-vendre-ses-creations/#more-8444
Pour le paiement, j’imagine que c’est via Paypal, mais tu trouveras la réponse sur Etsy directement :-) A bientôt!

Répondre

Julie Les Miniboux

Pour celles qui souhaitent ouvrir une boutique, n’hésitez pas à profiter des liens de parrainage qui permettent de gagner 40 mises en vente gratuites, ce qui lorsqu’on début n’est pas négligeable (donc hop, voici un lien, et effectivement, je profiterai également de mises en vente gratuites grâce à vous : ://etsy.me/1rPUe11 )
Pour ce qui est du paiement sur etsy il y a plusieurs possibilités. Paypal est bien évidemment très couramment utilisé et ne pose aucun problème majeur, site sécurisé etc (et les clients n’ont pas la nécessisté d’avoir un compte paypal eux-mêmes pour payer via paypal pour votre boutique). Les virements et paiements par chèque sont possibles mais très rarement utilisés, je n’ai pas testé personnellement, mais je déconseillerai (notamment le chèque, il faut attendre de le recevoir et qu’il soit crédité sur votre compte avant d’expédier la commande, ça peut faire long). Depuis quelques temps maintenant, etsy a mis en place ce qu’ils appellent le paiement direct pour la France, ce qui permet aux acheteurs de payer directement sur etsy avec leur carte bleue (comme sur les autres sites de ventes par correspondance de produits de beauté ou d’articles dégriffés … par exemple). Personnellement depuis que j’ai mis en place l’option de paiement direct, j’ai de plus en plus de clients qui l’utilisent et les commissions sont à peu près équivalents à paypal (donc très faibles) donc c’est intéressant. Et en mettant en place cette possibilité de paiement, vos clients peuvent également utiliser des cartes cadeaux que leurs amis leur offre sur le site (pour vous ça ne change rien, vous êtes payé tout pareil, c’est juste indiqué sur votre bon de commande, payé avec un bon cadeau de telle valeur).
Pour ce qui est du statut, techniquement etsy ne réclame rien car ça n’est pas son problème, il n’en est pas responsable, mais ils ont écrit des articles (en français) sur les différents statuts qui existent qui vous renseigneront plus précisément. Mais normalement, même pour des ventes petites et rares, il faut toujours déclarer son revenu aux impôts, ça c’est la loi française qui le dit. Pour plus de détails, faut s’adresses directement aux impôts, chambre des métiers ou chambre de commerce.
Et donc bienvenue sur Etsy ! :)

Répondre

Selma

Oui! Merci pour toutes ces infos Julie!

Répondre

aurélie

Bonjour les filles !
idem que skyforged, ALM et c’est déjà ça j’ai envie de dire…
cela me fait d’ailleur réfléchir sérieusement à garder mon site… Inscite en janvier sur ALM j’ai fait plus de vente qu’en 1 an avec mon site…
Cela ne se compare pas mais quand même je m’interroge.

Répondre

Selma

Bonjour Aurélie! Je ne sais pas combien de ventes tu as fait du coup, ni comment tu as trouvé tes clients, mais il faudrait comprendre pourquoi ils achètent sur ALM et pas chez toi directement, il peut y avoir plein de raisons! Et ce serait dommage d’abandonner ton site avant d’avoir compris ce qui se passe :-)

Répondre

isabelle

Je suis sur ALM , ETSY , et DAWANDA .Je n’ai vendu que sur ALM !!
Par contre sur ETSY j’ai été repérée par « HOUSE GARDEN » il m’ont proposé un petit encart dans le n° de Mai voila c’est fait !!
Je ne parle pas un mot d’anglais mais j’essaie de participer aux teams depuis peu !En tout cas merci pour l’article il m’interesse beaucoup !!
J’ai pas mal d’aide de la part d’ALM c’est meme quelquefois personnalisé !

Répondre

Selma

Et bien l’embêtant c’est de compter sur une plate-forme – quelle qu’elle soit – pour se faire connaître. Quand les visites viennent de l’intérieur d’Etsy, Alm ou Da Wanda, on est à la merci des changements d’algorithmes de recherche : du jour au lendemain, tes ventes peuvent plonger. Il vaut mieux prendre en main sa relation commerciale! Les prochains créneaux de conseils disponibles seront bientôt prêts, hé hé :-)

Répondre

marielle de maä bijoux

Bonjour à toute… et à tous? (je tente le coup)

moi je suis sur ALM et sur Etsy,
je vis exclusivement de mes creations (90% en boutique réelle) et l’an dernier je me suis lancée sur ALM car je commence à avoir un petit reseau de clientes regulières et c’etait une manière qu’elles aient la possibilité d’en parler à leurs copines sans que celles-ci doivent me contacter…
Si j’ai choisi ALM c’est parce qu’il n’y a aucuns frais si aucunes ventes… (par contre si vente, ils prennnent quand même 10% sur les ventes, 5% de commition et 5% de frais divers, ce qui est quand même une bonne marge)

Il y a quelques mois je me suis decidée à mettre mes crea sur Etsy, alors c’est tout nouveau et je n’ai pas le recul pour me rendre compte si je vends mieux sur etsy, mais je dois dire que tout me parait mieux sur Etsy (à part peut être la possibilité de faire des soldes plus facilement sur ALM) tout est plus fluide, plus intuitif, le système de treasury et pages fait que c’est tres facile de faire des trouvailles… (je suis d’ailleurs devenu en peu de temps trouvaille-addict, et je me projette plus comme acheteuse, et j’imagine que ça n’arrive pas qu’a moi…)
Je pense que le fait de faire contribuer 0,20€ par article fait que ça fait un peu le ménage sur la qualité des produits sur la plate-forme (parce que franchement sur ALM des fois ça pique les yeux, et puis c’est lassant de faire une recherche et de voir que 20% ne sont pas de vrais creations mais de la revente…)
Apres il y a le coté international: en france je pense qu’alm est plus connu mais on perd toute la clientèle du reste du monde… comme il y a plus d’article sur etsy il est plus difficile de sortir de la masse mais comme le dit justement selma, je prefère de la belle concurence, que d’etre perdu dans une masse plus petite mais de mauvaise qualité (bien sûr je ne parle pas de tout ce qui est vendu sur ALM mais d’une bonne quantité tout de même)

Bref comme vous avez pu vous en rendre compte je prefère Etsy qu’ALM… Bien que pour le moment je vends toujours plus sur ALM donc je ne la laisse pas tomber…
car au fond tout ça est quand même fait pour vendre!

j’espère que mon temoignage aportera un peu d’eau au moulin…

marielle de Maä bijoux

Répondre

Selma

Merci pour ton témoignage Marielle! Et puis du coup je découvre ton travail : j’adore!
Comme tu dis, souvent sur ALM les créations piquent les yeux…je ne sais pas s’il y a moins de ratés sur Etsy, mais ça se voit moins, ça fait donc plus pro d’y vendre.
Tu dis que malgré ta préférence à Etsy, tu y fais moins de ventes : tu sais pourquoi? est-ce que ce sont des clientes qui reviennent sur ALM parce qu’elles te connaissent? est-ce que les personnes qui te connaissent recommandent ta boutique ALM et pas encore celle sur Etsy? est-ce que c’est ALM qui t’apporte directement des visites?

Répondre

Julie Les Miniboux

Je confirme il y a aussi plein de trucs tout moches sur etsy (enfin, ça reste une question de goût) mais on les voit beaucoup moins souvent ^^

Répondre

Selma

Hé hé :-) Voilà, le plus important, c’est que ça ne se voit pas !

Répondre

Marine

Salut Marielle,
Je suis allée voir ta boutique ALM et ta boutique Etsy et pour moi ya pas photo : on voit bien mieux tes bijoux sur Etsy, ils sont plus mis en valeur. D’ailleurs je découvre tes bijoux et je les trouve très beaux !

Répondre

marielle

merci Marine!

Répondre

olfa

Bonjour , vos conseils sont utiles , personnellement j’ai un site perso et presente sur plusieurs plateformes mais je n’arrive pas a decoller , je voulais essayer etsy mais mon anglais n’est pas terrible
Je garde le morale en suivant vos conseils

Répondre

Selma

Bonjour Olfa! Comme je le disais à un commentaire plus haut : ce n’est pas une plate-forme ou une autre qui va « faire vendre ». Vendre, ça s’apprend, et c’est à chacune de le faire pour son activité qui lui tient à coeur : bonne continuation!

Répondre

sophie pour damedelaforet

Merci Selma pour ton article très documenté, une fois de plus!
j’ai crée une boutique avec big cartel (un outil très pro et fonctionnel que je recommande) par esprit d’indépendance et pour faire quelque chose de plus personnel qu’une plate-forme où j’ai l’impression que nos créations sont perdues dans la masse.
Mais, à vous lire, je me dis qu’il faut peut-être aussi ajouter un autre support de vente comme Etsy …
Ce qui me fait hésiter est le temps passé sur tous ces supports que je ne pourrais pas consacrer à la création…

Répondre

Selma

Bonjour Sophie! Oui, Big Cartel est très intéressant, je referai une mise à jour de mon avis à ce propos aussi :-)
Une boutique sur Etsy peut être complémentaire, mais chaque chose en son temps : ce n’est pas parce que tu seras présente partout que tu vendras mieux ou plus (c’est valable aussi pour les réseaux sociaux!). Comme tu dis, tout ça prend du temps, mieux vaut donc optimiser ce qu’on a déjà avant de passer à la case suivate : bonne continuation! Et merci pour ton passage ici :-)

Répondre

Illuvion

Bonjour,
Je ne suis pas encore sur Etsy, mais sur ALM où j’ai assez bien vendu dès mon installation en 2010. Mais depuis, ce site ayant changé de stratégie (« cadeaux » plutôt que « créations fait-main ») , c’est la dégringolade et ma clientèle potentielle ne semble plus y venir. Je pensais donc migrer sur Etsy, et malgré ses inconvénients, je suis quand même séduite à la lecture de ton article. (Même si j’ai mon propre site bien sûr, car je pense que c’est incontournable en tant que professionnel)

Répondre

Selma

Bonjour Isabelle! Alors comme je l’expliquais en réponse à un commentaire précédent, c’est à chacune de faire venir sa clientèle plutôt que de compter sur la plate-forme + de choisir le lieu qui correspond le mieux à l’image qu’on veut donner de son travail :-) Merci pour ton témoignage!

Répondre

Emma ISoapYou

Hello Selma ! Emma DoucesLaines speaking ! Merci pour ton super article. Etsy, c’est la plate-forme sur laquelle j’ai commencé, il y a bientôt 4 ans maintenant (avec pause d’1 an), waw.
A cette époque, il n’y avait presque aucun article de « seller guide » en français.
Depuis, tout a été traduit, les admins françaises sont aussi très présentes.

C’est vraiment un endroit magnifique : on s’ouvre à l’international. Une manière d’être, les clients de partout, et les amies-collègues du monde entier. L’international renforce le respect et la tolérance, car on est tous très différents, avec des cultures très éloignées. Respecter l’autre et le comprendre est très important sur internet, quand on ne se voit pas.
La contrepartie, c’est qu’il est vraiment difficile de s’y faire remarquer si la boutique n’est pas dans le top du top. On est très vite noyés dans la masse.

Les teams, c’est toute une histoire sur Etsy ! Y participer c’est une énorme partie de découvertes, aides, plaisirs :-). C’est d’ailleurs grâce aux teams que j’ai peu à peu appris comment faire. Puis j’ai cherché par moi-même sur le blog d’Etsy.

Je suis aussi sur ALM. Là-bas, j’ai participé à 2-3 actions quelques fois, mais l’esprit n’y était pas aussi agréable et stimulant qu’Etsy. Les photos qui piquent et les prix bas font partie de mon désintérêt (même si j’ai aussi eu des photos piquantes…).

En fait, je concentre tous mes efforts sur Etsy ;-).

Aujourd’hui, je viens d’ouvrir ma nouvelle boutique, et on est vraiment très bien accompagné. Il y a tout un tas de modules qui attirent notre attention sur ce qu’il faut faire.

Répondre

Selma

Bonjour Emma! Je ne savais pas que tu avais une nouvelle boutique : c’est très beau, bravo! J’aurais pu mettre dans les avantages d’Etsy la mentalité américaine, concernant la volonté d’apprendre et de s’améliorer : c’est très stimulant! C’est bien de choisir de concentrer ses efforts sur un seul endroit : ça prend tout son sens quand on sait le travail que ça représente de faire connaître une boutique :-) N’hésite pas à me tenir au courant de la suite de tes projets! A bientôt!

Répondre

Sandra

Bonjour à toutes et merci à Selma pour cet article qui apporte une lumière très intéressante sur Etsy. Comme ma collègue (et presque voisine) Julie Les Miniboux, je suis une Etsy addict!

Cela fait un peu plus de 2 ans que j’ai commencé à vendre mes peintures et illustrations sur cette plateforme et j’en suis plus que ravie! Je ne suis pas sur d’autres plateformes, c’est déjà assez de boulot comme ça, donc je ne peux pas comparer, ni en tant que vendeuse ni en tant qu’acheteuse.

C’est vrai que la clientèle qui transite par Etsy est essentiellement anglophone. Du coup, il est primordial de soigner ses traductions. Ca me prenait énormément de temps au début, puis petit à petit je me suis rendu compte que j’ai grandement amélioré mon anglais! (et hop! encore un point positif)

Pour ma part, je réalise 99% de mes ventes à l’étranger (surtout US et Australie). Je n’en suis pas étonnée, car mon style peut paraître plutôt traditionnel aux yeux des français, alors que pour les étrangers c’est justement ce qu’ils recherchent, un certain « exotisme » sans doute, la french touch…? Mais, comme tu le soulignes déjà, le manque de ventes dans l’hexagone peut aussi être du au fait qu’Etsy est d’abord une plateforme US. D’ailleurs, les équipes d’Etsy en France et en Europe font un très bon travail de communication auprès des médias pour faire connaître le site et les créateurs. Je pense notamment aux journées presse et showrooms organisés régulièrement. Je serais curieuse de savoir si les autres plateformes en font autant.

Grâce à la visibilité internationale d’Etsy et aux nombreux conseils prodigués aux vendeurs pour bien référencer leurs offres, j’ai également pu recevoir des propositions d’éditeurs d’objets déco pour la création de produits avec mes images, ou d’agences de pub pour l’utilisation de mes illustrations sur des emballages par exemple. C’était un de mes objectifs et j’aurai eu du mal à l’atteindre toute seule!

Autre point que j’apprécie, ce sont les applications dont tu parles également. J’utilise un plugin (gratuit) qui me permet d’intégrer ma boutique Etsy sur mon site perso (avec un thème Wordpress). Je trouve que c’est encore mieux que Etsy Mini (pour celles qui connaissent). Bien sûr, l’inconvénient c’est que la personne qui clique sur un article va quitter mon site et se retrouver dans ma boutique Etsy. Mais pour l’instant ça me va. J’envisage de créer ma boutique l’année prochaine (en complément d’Etsy), et je pense le faire sur mon site actuel avec une extension e-commerce. Bah oui, je me dis « pourquoi payer un abonnement sur BigCartel alors que je peux le faire gratuitement avec Wordpress? ». D’ailleurs à ce sujet, j’aimerais bien avoir des avis d’utilisatrices de BigCartel avant de me lancer dans l’élaboration de ma boutique.

Il y a sûrement encore beaucoup de choses à dire sur Etsy, mais mis à part les 2 premiers inconvénients qui sont pour moi mineurs, j’en suis vraiment très contente. Même si je n’en fais pas encore mon activité principale (je suis d’abord une maman débordée), en venant sur Etsy j’ai adopté une démarche très professionnelle grâce aux nombreux conseils trouvés dans le blog d’Etsy mais aussi auprès de la communauté (teams et forums). Je me donne encore un an ou deux pour me lancer vraiment dans l’aventure de la création d’entreprise. Pour l’instant je suis dans une phase de préparation, je découvre qui sont mes clients, je perfectionne mon offre, je me forme au marketing, etc… Et tout cela est rendu possible par Etsy!

Répondre

Selma

Bonjour Sandra! Et merci d’avoir partagé tout ça :-)

Je confirme l’attitude très professionnelle qu’on apprend en plongeant dans l’univers d’Etsy, et qu’on ne retrouve pas ailleurs.

Bon vent pour ta phase de préparation, n’hésite pas à me tenir au courant de la suite!

Répondre

Anny

Bonjour Selma!
Juste un petit mot pour vous donner un petit truc…
Si vous voulez contourner le problème de l’adresse web compliquée, vous pouvez vous acheter un nom de domaine personnalisé et le rediriger vers votre boutique etsy. Ainsi, ce sera plus facile à diffuser sur vos pubs et autres…
Mais çà, c’est si vous n’avez pas de site perso :)

Pour le reste, je suis une grande fan de Etsy depuis 2008. Je pourrait écrire un roman là-dessus ;)
Je pense qu’il faut par contre compléter avec un site perso, pour une image plus professionnelle.

Répondre

Selma

Bonjour Anny! Et merci pour l’astuce!

En fait, même avec un site perso, tu peux créer une adresse du type nomdelamarque.com/boutique et communiquer dessus, ou alors tout simplement donner l’adresse de ton blog où il y aura un chemin bien clair vers la boutique :-))

A bientôt!

Répondre

jolienanou85

Bonjour,
merci Selma pour ces informations très utiles.
Je prépare l’ouverture d’un site e-commerce,mais je suis un peu perdue .Je lis un peu de tout sur différents sites e-commerce ,et maintenant je ne sais plus lesquels choisir.Je ne parle pas un mot anglais non plus.Tout est un peu confus,mais il va bien falloir choisir.
Merci.

Répondre

Selma

Bonjour! Je parlerai d’ALM dans le prochain article, j’espère que ça t’éclairera :-) Quand on ne parle pas anglais, on n’a pas accès à tout, mais il y a quand même une équipe française chez Etsy!

Répondre

Anne-Claude de Divine et Féminine

Bonjour Selma, et toutes celles et ceux qui passeront par ici :)
Je suis toute jeune, dans l’univers des créatrices, sous le statut d’auto entrepreneur dès le début, soit mi-février de cette année.
J’ai d’abord lancé mes créations sur la plateforme de Dawanda pour la bonne et simple raison qu’il était possible d’intégrer un petit programme dans mon site web (avec mon propre nom de domaine) qui copie ma boutique sans envoyer les visiteurs vers d’autres sites. C’est l’outil webshop proposé par Dawanda, bon après, il n’est pas super bien fait (vis à vis du fait que selon les fournisseurs d’accès internet, il n’est pas toujours visible ou très bien configuré…) mais cela me permettait de me lancer sans avoir à débourser les quelques milliers d’euros des nombreux devis que j’ai pu voir circuler :/ la qualité professionnelle aurait sûrement était meilleure mais j’ai choisi de ne pas engager trop de frais au commencement, et savoir déjà si mon travail plaît.
Je me suis ensuite étendue (courant mars) sur ALM, pour toucher l’univers local. Le fait de savoir que sur ces 2 plateformes, il n’y a pas de frais pour les mises en ventes, cela m’a séduit (en gros, on ne perd pas d’argent si on ne vend rien, et quand on se lance, c’est tout de même un point important à ne pas négliger).
Puis je me suis dit, « oui mais le but c’est quand même de vendre et donc de prendre quelques risques » ;) Donc depuis moins d’une semaine je suis également sur Etsy.
J’ai déjà eu des ventes sur ces 3 plateformes. Peu certes (je débute et je n’ai pas encore lancé tout le processus de communication commerciale), mais malgré mon manque d’expérience, je pense que toutes ces plateformes se valent (à la différence de la cible géographique du public visé). Et surtout, comme il a été dit plus haut : oui ça va être intéressant de multiplier les plateformes pour avoir plus de probabilité d’être trouvé, mais ça ne fait pas tout. Il faut être actif et présent sans cesse, surtout lorsque l’on vend sur le web, c’est un univers tellement vaste…
Mon commentaire n’a sûrement pas apporté grand chose au schmilblick mais en tous les cas je voulais te dire merci Selma pour tous ces conseils et bons tuyaux ;) Je repars à la traduction de mes fiches produits… ça va m’occuper un moment :D

Répondre

Selma

Bonjour Anne-Claude, et merci d’avoir partagé ton expérience :-))

Contrairement à toi, je ne pense pas que toutes ces plates-formes se valent…du tout!

Certes, elles permettent toutes de mettre son travail en vente en ligne, et d’intégrer son shop à son blog grâce à un plug-in, mais elles ne se valent pas en terme d’outils mis à disposition du vendeur, ni de positionnement de son travail…

Répondre

aSma

J’adore différentes manières de découvrir les créateurs dont vous avez parler! Je m’amuse bien a faire des treasuries et lire les « featured shops ».

J’ai deux shops sur Etsy, un est pour l’art personnalisé: http://www.asmaoriginal.etsy.com. L’avantage que vous avez cité; de pouvoir commander une création personnalisé m’a vraiment aider et m’a ouvert une porte pour vendre l’art sur demande qui est ma spécialité.

Par contre, pour vendre mes bijoux fantaisies sur: wwww.tealandmagenta.etsy.com, je trouve le grand nombre de shops qui vendent des bijoux est un inconvénient. Je trouve du mal à ce faire connaître.

Répondre

Selma

Bonjour Asma! Oui, c’est sûr qu’il y a beaucoup de boutique de bijoux…c’est à chacune de prendre les choses en main pour se faire connaître!

Répondre

Virginie

Merci Selma pour ton article qui m’a permis de découvrir ton blog, et plein de choses que j’ignorais sur Etsy.
Pour ma part j’ai mon propre site depuis quelques mois seulement, mais j’avais commencé à commercialiser sur ALM il y a un an. J’ai vendu pas mal les premiers mois, mais j’ai pu observer au fur et à mesure que mes prix ont augmenté (j’ai amélioré ma technique de création et donc mes produits, donc montée en gamme) que les achats se raréfiaient sur ALM. Alors que sur mon site ça marche, malgré cette montée des prix.
Je me suis inscrite sur Etsy il y a 2 semaines, sans problèmes puisque je maîtrise bien l’anglais. Pour l’instant toujours pas de ventes, mais ce n’est pas ce qui m’inquiète le plus: c’est plutôt que les statistiques des visites sur ma boutique sont proches du point zéro. Pourtant je crée un produit à très faible concurrence… Alors je dois avoir mal ciblé mes mots clés sans doute…
Il va falloir que je me penche sérieusement dessus parce que je pense qu’Etsy offre un beau potentiel. Il n’y a pas de raisons que ça marche pas avec cette plate-forme!!
Au plaisir de te lire en tout cas.

Répondre

Selma

Bonjour Virginie! Effectivement, si ta boutique est toute neuve sur Etsy, et qu’il y a peu de concurrence, c’est normal aussi que tu n’aies pas de visites puisque peu de monde sait qu’il y a ce type de produits à vendre : mais quand je tape « shirt clip »  » clip shirt » ou « clip t shirt » dans la recherche, ta boutique n’apparaît pas, donc mots clefs à revoir!!!

Répondre

Léalola

Très intéressant comme toujours, merci pour cet article !

Je suis sur 4 plates formes de vente dont ALM, mais pas sur Etsy.
Je ne sais pas pourquoi, Etsy ne m’a jusqu’à présent pas attirée, mais c’est peut-être un tort.
Je suis toujours en phase de test : j’essaie les différents outils pour ensuite ne conserver que les meilleurs.
J’envisage aussi d’ouvrir ma propre boutique, peut-être sous Prestashop, Bigcartel je ne connais pas, mais je vais me renseigner.

Répondre

marielle de maä bijoux

Merci Selma, ravie que mes crea te plaisent,
pour repondre à ta question, bien que j’ai aucun moyen de savoir de manière certaine pourquoi je vends plus sur ALM que sur Etsy…
j’imagine que c’est pour plusieurs raisons:
-la première ça fait peu de temps que je suis sur etsy, il m’a fallut un peu de temps pour remplir les fiches produits car expliqué plus haut je travaille à 90% avec des boutiques réelles et que j’ai un temps pas regulier à consacrer à etsy (il me reste encore beaucoup de fiches produits à créer et des choses à ameliorer comme la seo) et j’imagine qu’une boutique commence à vendre quand elle commence à avoir une offre coherente dans son shop…
-la deuxième, pour les raisons expliquées plus haut je n’ai toujours pas mis de link de mon site perso en direction d’etsy (c’est un site qui a 10000 visite par an, c’est rien d’incroyable mais c’est dejà un traffic que je redirectionne vers ALM, non pas vers Etsy)
-la troisième, c’est que j’en ai pas encore parlé à mes clients reguliers, (attendant d’avoir une page avec un certain nombre d’article) qui n’ont pas pu en parler à leur reseau…
-la quatrième, c’est qu’Etsy est une plateforme avec plus d’offre et qu’il faut un peu plus se bouger pour se faire voir (j’imagine), chose que je fais plus facilement sur etsy mais depuis peu de temps

enfin j’espère qu’une fois ces 4 points solutionnés Etsy décollera… j’y travaille en tout cas (une heure par jours)

Répondre

brivet

J’ai commencé par Etsy, et j’avoue que depuis l’ouverture de ma boutique il y a maintenant quelques années, il y a eu beaucoup d’amélioration….. Mais j’ai ouvert depuis peu une deuxième boutique sur ALM, je n’y mets pas les mêmes articles, mais je les trouvent très complémentaires, et cela me permet de toucher des publics différents. Mes créations sont des petits animaux en alpaga ou mohair, des chatons, des oursons, des éléphants, des hérissons. Ce sont des objets de collection tous uniques, et j’ai du a avoir beaucoup de créations dans mes boutiques, je travail beaucoup sur commande et depuis peu, cela est beaucoup facilité sur les boutiques, tant Etsy que ALM. le souci sur ALM c’est que pour être bien visible, il faut mettre au moins dix articles, et c’est la même chose pour faire partie de certain Team sur Etsy. Alors j’essaye de diversifier avec la vente de patrons et aussi de modèles à faire à la demande…. je vais sans doute aussi proposer quelques mohairs…. mais que cela soit sur Etsy ou ALM il faut se bouger, être présent, y consacrer su temps, et les créateurs ont quelque fois du mal à tout faire en même temps. j’ai créer une association afin d’organiser un salon dans ma région sur le thème de l’ours et de la poupée, cela me prend beaucoup de temps….. j’expose aussi dans des salons spécialisés….. quelques fois, je voudrais avoir 4 mains lol. Là je viens de mettre mes boutiques en vacances d’arrêter la prise de commandes, pour créer des nouveautés tranquillement…. mais à la reprise il faudra double travail sur les boutiques. quelques conseils sur l’utilisation optimum du temps de promotion sur les boutiques me seraient bien utiles je crois à ce moment là. Merci et à bientôt

Répondre

littlemuse

Bonjour Selma,
Inscrite depuis peu à ta newsletter, je lis toujours tes conseils avec intérêt.
Je suis sur ALM pour l’instant et je suis en train d’ouvrir une boutique sur Big Cartel. Je vends beaucoup en vente directe grâce au bouche à oreille et je travaille également avec une boutique (à Sète) J’ai hésité à me lancer sur Etsy mais ce qui me rebute ce sont les frais de port pour livrer à l’international si tu veux avoir un suivi (15 euros le colis) et si tu envoies tes créations en courrier simple le risque qu’elles n’arrivent jamais à destination, avec remboursement du client , etc … quelqu’un aurait-il son expérience à partager sur ce sujet ? merci à toute la communauté d’Appoline Point !

Répondre

Ofelyne

Très intéressant ! D’autant que je viens de m’inscrire sur Etsy !

Répondre

La Dame de Lys

j’ai tenté Etsy, sur recommandations de copines créatrices, et je n’ai jamais rien vendu, du coup j’ai supprimé mon compte car je payais quand mm qq chose tous les mois. Je pense que je ne sais pas utiliser la plateforme au mieux pour vendre, mais je n’ai pas le temps de farfouiller pour trouver comment l’utiliser au mieux (une amie créatrice m’a parlé de trésor et je sais plus quoi) donc j’ai abandonné. Je pense souvent à retenter, mais le probleme reste le meme, le manque de temps pour m’y mettre.

Répondre

Marine

Bonjour Selma,
Merci pour ton article, très intéressant, comme d’hab. C’est d’ailleurs ton étude très approfondie des principales plateformes l’année dernière, qui m’a aidée à choisir entre entre Etsy, ALm, bigcartel, etc.
J’ai un site avec nom de domaine perso, mais j’ai ajouté une page « shop » sur laquelle on trouve un lien vers ma boutique Etsy. Oui, j’ai finalement opté pour Etsy et j’en suis très contente. Ca m’a pris pas mal de temps au début pour faire mes fiches produit, car c’est très détaillé et j’ai tout traduit moi même (avec mon anglais fin de terminale un peu rouillé) et pour l’instant ma boutique est un peu petite, avec pas grand chose, et pas super visible, dans la foule de créateurs d’Etsy. Mais je compte bien l’étoffer avec plus de choses et notamment mes tableaux, car c’est ça mon activité principale qui me fait vivre, la vente de mes tableaux. Heureusement pour l’instant j’ai d’autres débouchés qu’Etsy pour les vendre ! C’est vrai qu’il faut beaucoup s’en occuper et mettre tout le temps des nouveaux trucs, pour que ça marche… quand je vois la boutique des miniboux, je comprends pourquoi la mienne n’a pas encore décollé ;) Mais j’y travaille. à bientôt Selma !

Répondre

sandrine Au Fil de l'Ondine

Bonjour Selma, je suis ravie de lire cet article car je lorgnais Etsy depuis plusieurs mois et étais restée en phase d’observation et d’études. Principalement sur ALM depuis plusieurs années et sur lequel je vends bien, en complément des ventes en direct, je viens donc d’ouvrir aussi ma boutique sur Etsy. En effet, le site est hyper concurrentiel mais très pro et très complet. Il m’a fallu plusieurs heures pour compléter les paramètres et encore, il doit encore manquer des choses. Je tente de mettre à jour ma boutique assez rapidement pour gagner en visibilité et crédibilité même si d’expérience, je sais que le temps et la mise à jour régulière amélioreront cette visibilité. Certes, la mise en ligne à un coût, mais cela se comprends et il s’intègre dans mon prix public.
Pour celles qui voudraient comparer les 2 boutiques, je suis preneuse d’avis:
Ma boutique Etsy: https://www.etsy.com/fr/shop/AuFildelOndine
Ma boutique ALM: http://www.alittlemarket.com/boutique/aufildelondine-45406.html?version=filter_a

Répondre

Loïs

Merci pour cet article !!
Etsy est un site que j’apprécie beaucoup, je trouve que la qualité des articles vendus par les artistes est vraiment différente de celle qu’on peut trouver (globalement bien sûr) sur ALM ou autre. Peut-être est-ce dû au design du site, et à la qualité des photos, mais ça laisse une bien meilleure impression !
Pour ma part, j’ai créé mon propre site, avec Prestshop. Je suis ravie d’avoir mon nom de domaine à moi, et de pouvoir tout gérer comme je le souhaite. Ma boutique me ressemble !
Après, c’est vrai que l’aspect des teams est quand même quelque chose de super, et puis l’idée de mettre en avant les créateurs et d’organiser des événements est super :)
A très bientôt Selma, et merci pour cet article (ainsi qu’à toutes celles qui ont commenté, j’ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire !)

Répondre

Bozena

Merci à Selma pour son article intéressant et très documenté, comme d’habitude et à vous toutes pour vos commentaires.
Je suis en train de réfléchir à la vente en ligne. En tant que cliente (fidèle et très satisfaite) d’Etsy et aussi parce que, dans ma boutique, j’aimerais vendre mes créations, mais aussi revendre les coupons de tissus achetés depuis des années, j’opterais plutôt pour cette plateforme. Surtout depuis que j’ai lu l’article sur ALM :)
Je ne vais donc pas me dissiper pour le moment, même si à terme, j’envisage de créer ma propre boutique en ligne. Pour débuter et avant de pouvoir profiter des conseils personnalisés de Selma, je fonce sur Etsy… Il faut bien que les personnes intéressées par mes créations puissent les acheter quelque part:)
Grace a tous les échanges autour de Selma, j’ai décidé d’éviter au moins une erreur de débutant : celle de sous-évaluer mon travail et du coup, je compte l’exposer plutôt à un endroit où les créations des autres me plaisent et m’inspirent. Quitte à être noyée dans la masse, autant avoir pour voisines des filles qui embellissent vraiment le quotidien.

Répondre

Sandrine

Bonjour,

Je viens de lire cet article suite à mon envie de changement ! Actuellement sur ALM je pense en avoir fait le tour et malheureusement je suis blasée par cette plateforme qui, malgré ce que certains diront, se « dés-humanise » (pas sure que le mot existe !). Nous sommes de plus en plus nombreux, pas toujours du fait-main :(( et le trafic reste interne (ce que j’ai constaté). Ce qui m’avait attiré sur ALM c’était la gratuité des mises en ligne et le forum. Aujourd’hui le forum est plutôt devenu un lieu de réglages de compte…. Too bad… :(

J’avais commencé une boutique sur Etsy il y a quelques années mais étant très peu anglophone j’avais été noyé et les frais de mise en ligne me rebutaient. Désormais mon anglais c’est légèrement amélioré –merci aux séries américaines en VO ! :)) — et euh… la qualité de mes créations aussi (je crois) donc je considère que les frais demandés par Etsy ne sont finalement pas un frein.
Selma et les commentaires m’ont décidé d’autant plus… je repars de ce pas sur Etsy remettre des articles en ligne !

Pour info, aujourd’hui j’ai été contacté par une nouvelle plateforme : Panajee, qui apparemment va voir le jour courant juillet et qui, d’après ce que j’ai compris sera spécialisée dans les bijoux. Encore une future plateforme à comparer !!

Bonne semaine à toutes
Sandrine

Répondre

Lo'

Bonjour, j’aurais une petite question si quelqu’un sait m’aider.
J’aimerais savoir comment mettre ma boutique en vacances sur etsy!?
Merci.

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: