Représenter les créateurs de sa région

by Selma · 1 comment

pascale et deborah

Pascale est peintre sur porcelaine à Montpellier, Déborah crée des accessoires en tissus en région parisienne.

Ce qui les réunit ici?

Ce sont toutes 2 des mamans entrepreneuses + créatrices passionnées + représentantes dynamiques de leur région chez A Little Market.

Elles nous parlent aujourd’hui de leur parcours respectif et de leur rôle de représentantes des créateurs de leur région.

Voici des conseils et idées à appliquer!

Je tout d’abord laisse la parole à Pascale :

1. Zoom sur Pascale Porcelaine

  • Je suis peintre sur porcelaine à Montpellier, mariée, deux enfants, par coquetterie je ne donne plus mon âge, disons que j’ai décidé de m’arrêter à 50, c’est déjà pas mal.
  • J’ai découvert la peinture sur porcelaine il y près de 20 ans. Une de mes amies s’était inscrite dans une association et je l’ai suivie. Ce fut un vrai coup de foudre! Je n’ai plus jamais plus jamais regardé une œuvre d’art, découvert une technique, acheté une carte postale ou une pièce de tissus sans me demander si je ne pouvais les adapter sur la porcelaine.
  • Après une formation très classique, auprès du musée de Sèvres, de  Limoges et de professeurs du monde entier. J’ai ouvert mon atelier il y a maintenant 13 ans, il est aujourd’hui dans l’annuaire Officiel des Métiers d’Art de France.  Aujourd’hui je m’oriente plus vers des décors contemporains et colorés, mais je reste une passionnée des décors de Meissen ou de Sèvres. Je donne des cours plusieurs fois par semaine, un groupe de fidèles qui sont devenues au fils du temps des amies. Aujourd’hui, mon atelier est plus un atelier de création où chaque personne peut s’exprimer comme elle en a envie. A partir d’une idée commune, chacune part dans sa direction.

Représenter les créateurs du Languedoc Roussillon chez ALM

  • Depuis plus d’un an, je représente ma région Languedoc Roussillon  chez ALM, j’avais posé ma candidature plus pour rendre service, ne pensant nullement être prise. Je fus bien étonnée et ennuyée d’être désignée et aujourd’hui j’en suis très fière.
  • Cela me fait plaisir de rendre service aux autres créatrices (excusez-moi Messieurs, mais vous êtes si peu nombreux!), de leur indiquer les bons plans, les marchés qui vont se créer…Je suis seule à pouvoir contacter tous les membres de la communauté, et je finis par connaitre virtuellement pas mal d’entre elles.
  • Pour Noël par exemple,  je suis allée chercher sur internet tous les marchés de Noël qui étaient annoncés et j’ai partagé les informations sur la page communauté Languedoc Roussillon en demandant aux unes et aux autres de me signaler ceux que je n’avais pas marqués. J’ai pu compléter et faire bénéficier tout le monde des informations.
  • Nous organisons aussi les Journées du Fait Main, chapeautées par ALM. C’est la 1ère sur Montpellier! J’ai organisé le samedi 1er juin, à Palavas, un évènement avec 29 exposants. Pour cette mission, j’ai demandé à deux étudiantes en communication de m’aider, ce qu’elles ont fait avec beaucoup de professionnalisme. Elles ont contacté près de 30 médias. Nous avons aussi préparé une tombola au sein du marché, et nous avons déjà mal tracté.

Un conseil pour celles qui veulent rejoindre ou créer un groupe régional?

  • Le nombre fait la force, toutes celles qui veulent nous rejoindre sont les bienvenues!
  • Et une erreur à ne pas commettre : s’accrocher à une autre créatrice! Il vaut mieux laisser filer les sujets qui fâchent :-)

Place maintenant au témoignage de Déborah!

Zoom sur Déborah des Petits Pois Sucrés

  • J’ai 39 ans, 2 enfants et je vis en région parisienne. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu une âme créative, malheureusement freinée par le poids des obligations sociales et le qu’en dira-t-on. J’ai à peu près tout essayé sans vraiment me concentrer sur une technique ou un art en particulier… jusqu’à ce que je découvre la couture il y a tout juste 4 ans maintenant.
  • La révélation ! Enfin une façon de m’exprimer vraiment, de développer cette petite pointe de folie que je suis obligée de taire tous les jours dans un milieu professionnel plutôt austère. La couture m’a permis de me connaître vraiment. Je me laisse enfin vraiment aller à toutes mes envies, j’ai retrouvé mon âme et mes rêves d’enfant et j’exprime cela au travers de mes créations, pour femmes et enfants essentiellement, que je veux intemporelles, élégantes et gaies.

Représenter les créateurs d’IDF sur ALM

  • Je suis arrivée à la tête de la famille IDF d’ALM un peu par hasard. J’y étais inscrite en tant que membre et je trouvais cela formidable de pouvoir échanger avec d’autres créatrices à distance, s’entraider, s’accompagner, se soutenir.
  • Et puis la famille s’est retrouvée sans responsable pour centraliser les informations, motiver, relayer, partager. J’ai contacté ALM, car après plusieurs mois personne n’avait pris ce rôle et je trouvais que la famille mourrait à petits feux. Je me suis laissé convaincre de l’accepter et je ne le regrette pas.
  • J’avoue que cela me prend parfois plus de temps que je ne peux malheureusement en donner. J’aimerais tant pouvoir faire plus…mais c’est vraiment une vrai mine d’or.
  • Je relaie le maximum d’informations que l’on me transmet auprès de tous les membres de la communauté, soit plus de 1700 créateurs. Ce sont, pour la plupart, des informations relatives à des expositions, des dépôts ventes, en bref, des moyens de vendre ailleurs que sur ALM.
  • Je suis aussi contactée par des personnes qui ont des projets et qui veulent des conseils pour les mener à bien. J’aide aussi, dans la mesure de mes possibilités, les nouveaux membres ALM qui me contactent, pour les aiguiller un peu sur le fonctionnement du site, que faire pour se faire connaitre. Il est très difficile de débarquer sur ALM et de s’y faire une place, nous sommes de plus en plus nombreux de jours en jours.
  • Les personnes qui s’inscrivent dans cette famille, ont donc accès à des informations régulières et à un forum qui leur permet de se présenter, d’obtenir des conseils et d’échanger des idées, des bons tuyaux, des contacts,… bref un bon moyen de ne pas rester seul dans son coin !

Un conseil pour les âmes créatives qui veulent rejoindre une famille ou en créer une ?

  • Rejoindre une famille est un excellent moyen de ne pas rester seul(e) avec ses interrogations et ses doutes. J’ai reçu ce conseil d’une créatrice d’ALM avant même que je n’y ouvre ma boutique : « Fais le mais ne reste pas ton coin ! ». Et elle avait raison.
  • Il y a tellement d’aspects que l’on ne connait pas quand on est créatrice, que tous les conseils et les expériences sont bons à prendre. Et pour cela, quoi de mieux que de rejoindre ceux qui ont les mêmes aspirations, les mêmes interrogations et le même but ?

Pour conclure

  • et Déborah des Petits Pois Sucrés pour leur généreuse participation (malgré des emplois du temps bien chargés!).

Faites-vous partie d’un groupe régional de créatrices sur ALM? Ailleurs?

Avez-vous aussi des expériences + des conseils à partager?

Pour recevoir la suite par mail :

et c’est GRATUIT!

{ 1 comment… read it below or add one }

Skyforged

Je fais partie de la famille Région Centre, mais elle n’est pas très active :/ Je n’ai moi même pas beaucoup de temps à lui consacrer, alors je ne jette la pierre à personne :-)

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: