Où placer le curseur vie privée vie pro

by Selma · 31 comments

comment-doser-vie-privee-blog

Ce qui est délicat quand on entreprend en solo, c’est que la frontière entre le temps de travail et le temps personnel est complètement floue. Elle n’est pas non plus facile à tracer dans les autres domaines non plus.

Ce n’est pas évident de se mettre en avant… »mais pas trop ». D’être soi-même, en version pro. D’autant qu’on communique au quotidien avec ses lecteurs/prospects/clients et que la vie de tous les jours fait partie de la conversation.

Aujourd’hui, je vais t’expliquer comment éviter les principales erreurs que font les créatives en ligne, et comment placer le curseur vie privée/vie pro au bon endroit :-)

A propos de toi

  • Ce n’est pas parce que ta personnalité + ton approche sont indispensables que tu devrais être au centre de ton contenu. Tu n’écris pas pour toi. Bien sûr, ton blog t’est utile MAIS son contenu ne t’est pas destiné. Tu écris pour ta clientèle, actuelle + potentielle + future.
  • Cela dit, en tant qu’êtres humains, nous aimons être en relation avec d’autres :-) Si tu es seule aux manettes : assume avec un « je » – on n’a pas l’air plus pro parce qu’on parle à la 3ème personne du singulier ou au pluriel.
  • Je ne compte plus le nombre de blogs/boutiques où on ne sait même pas comment s’appelle la créative qui est derrière, ni à quoi elle ressemble : ne te cache pas derrière ton blog (je sais, c’est dur :-)! Mets une photo de toi (et pas une qui soit floutée :-), dis comment tu t’appelles, et parle à tes clients!

Concernant les articles

  • Sois présente dans tes articles : il y en a une qui fait ça très bien, c’est Gaëlle, de Graine de Carosse. On lit, on sent que c’est elle qui écrit. Emploie le « je » et à part l’orthographe, n’aie pas peur de faire preuve d’originalité ;-)
  • D’ailleurs, un des meilleurs conseils que je puisse te transmettre, c’est de considérer « Internet comme une table pour 2″. Oublie un instant les compteurs de réseaux sociaux et les statistiques, et imagine mentalement l’article que tu écris comme la conversation qu’il devrait être.

La vie privée, on en parle ou pas ?

  • Ça dépend. Ça dépend de la relation que tu veux avoir avec tes clients : personnellement, quand je vais dans une boutique, si la vendeuse me raconte sa vie et qu’il y a des photos de ses enfants…ça me lasse un peu. Et puis, il faut être prudente : on en parle dans le point suivant.
  • En général, raconter ses vacances + son WE  sur un blog pro n’a pas d’intérêt. SAUF si ta vie privée a été source d’inspiration + de création, ou que tu en retires des informations, des astuces qui intéresseraient te clientes : alors là raconte, partage !

Et les photos des enfants ? 

  • Alors là, je dis non. J’ai une amie, bijoutière de talent, qui publiait régulièrement de magnifiques photos de sa fille sur son blog. Et puis un jour, elle a commencé à recevoir des lettres de menaces. Sa boîte aux lettres a été vandalisée. Et sa voiture aussi. La police n’a rien pu faire.
  • Alors avant de savoir quelle allait être la prochaine étape, elle a supprimé toutes les photos de sa fille qui étaient sur son blog + pris sa petite famille sous le bras + déménagé.
  • Soie prudente : tu ne sais jamais qui lit ce que tu mets en ligne. Ce n’est pas parce que beaucoup de personnes mettent des photos de famille sur leur blog que tu dois le faire aussi.

Et les problèmes + les contre-temps?

  • Quand on travaille seule, on a besoin de parler, et il est tentant de confondre un blog pro avec un journal de bord. Mais ce n’est pas la même chose.
  • Quand tu as un problème, même du domaine de la sphère professionnelle, réfléchis bien avant d’en parler en ligne : ce problème t’a appris quelque chose et tu as une astuce à partager ? En le racontant, tu apprends quelque chose d’utile à la personne qui te lit ? Si ce n’est pas le cas, appelle tes copines ou parles-en en privé avec tes collègues, mais pas sur ton blog.
  • Pourquoi ? Parce que ce que ce n’est pas pro. Parce que l’écrit amplifie le pouvoir des mots, et que si tu écris sous le coup de l’émotion, tu iras au-delà ce que tu veux dire. Parce que tout ce que tu publies participe à l’image de ta marque. Parce que râler + se plaindre porte la poisse!
  • Donc, quand tu rencontres un problème, gère-le et ne l’aborde qu’une fois que tu as réussi à en tirer quelque chose de constructif. Et encore, il faut que ça apporte quelque chose à tes clients :-)

2 bémols :

* Si tu es en rupture de stock pour un produit à cause d’un fournisseur + les fermoirs que tu as commandés ne sont pas de la qualité attendue + tel tissu déteint + que certains colis ont été perdus…Non, la terre entière n’est pas contre toi, ça fait partie des aléas auxquels on peut s’attendre. Mieux vaut régler en privé tout ce qu’on peut régler en privé. Puis trouver de meilleures solutions pour l’avenir + compenser les clients qu’il faut + passer à la suite.

* Si tu rencontres vraiment un gros problème – comme un enfant hospitalisé en ce qui me concerne, l’année dernière – et que tu as des contre-temps qui s’enchaînent, ne laisse pas non plus ton blog à l’abandon sans un mot. Prends un moment pour expliquer la situation dans le calme à tes lecteurs.

Pour résumer : Ton blog d’entrepreneuse n’est pas ton journal de bord d’entrepreneuse ;-) Soie prudente + constructive + professionnelle.

Confidentialité  en ligne : les précautions

  • On a déjà parlé des photos des enfants, fais maintenant attention à ton adresse :  quand tu t’inscris en tant qu’AE, l’INSEE communique automatiquement ton adresse à tous les annuaires d’entreprises et tadaaa!!! En tapant ton nom sur google, on tombe sur ton domicile.
  • Attention aussi à l’adresse que tu mets sur tes étiquettes d’expédition quand tu postes tes commandes, celle que tu indiques pour recevoir ton matériel (es-tu sûre que ton fournisseur ne revendra jamais son fichier client?), et celle que tu indiques dans tes mails (si tu utilises un service professionnel de mails comme le mien, ton adresse postale doit figurer dans chaque envoi – c’est une mesure de précaution pour éviter les spammeurs).
  • La solution : une boîte postale. Tu peux te renseigner à ton bureau de Poste, et tous les renseignements sont disponibles en ligne ici. Mais…il n’y a pas toujours de place! Je n’ai pas pu avoir de Boîte Postale dans ma commune, et la commune voisine n’en loue qu’à ses « ressortissants ». La solution? Courrier du Voyageur : ils réceptionnent mon courrier pro, me l’envoient ou le scannent pour l’envoyer par mail si je préfère. Avec un abonnement d’1 an, ça coûte 9.90 e par mois, on paie ensuite les réexpéditions.

Et toi? Tu arrives à parler de toi sur ton blog…un peu, beaucoup, pas du tout?

Est-ce que tu sais comment t’y prendre? Expériences + questions sont toujours les bienvenues dans les commentaires :-)

 

Pour recevoir la suite par mail :

et c’est GRATUIT!

{ 31 comments… read them below or add one }

Veronique

Bonjour Selma
Très intéressant cet article.

Bon de mon côté je n’ai pas de blog et ne souhaite pas en avoir, mais tes conseils peuvent être utiles même pour un site, page Facebook etc… j’avais la fâcheuse tendance à une époque, sur mes pages Facebook notamment, à publier trop de choses privées ou du « négatif » quand ça n’allait pas, tendance à me lamenter sur mon sort etc… et ça ne donnait peut-être pas toujours une bonne image.

Et puis à la longue c’est devenu l’inverse, suite à divers soucis (je confirme il faut faire très attention concernant la vie privée) je suis devenue un peu trop parano lol, et je poste de moins en moins de choses, je communique de moins en moins, ça devient trop impersonnel, et c’est pas bien non plus ^^

Ce qui me pose le plus problème j’avoue, c’est de communiquer mon adresse personnelle sur mes sites/boutiques. Je ne sais pas trop comment ça se passe pour une avoir boite postale ni combien ça coûte, mais je pense que j’irai me renseigner. De la même façon je ne mets jamais mon numéro de téléphone et je ne le donne à aucun client, pourtant il devrait être au moins dans les mentions légales, c’est il me semble obligatoire (à moins que je me trompe), mais c’est un vrai problème pour moi, je n’ai pas de ligne pro pour mes activité (pas les moyens d’en ouvrir une) donc je ne veux vraiment pas donner mon numéro personnel. Je ne mets donc qu’un email ou des formulaires de contact pour me joindre.

Pas toujours évident tout ça effectivement…
En tout cas merci pour cet article !! :)

Répondre

Selma

Avec plaisir Véronique :-)
Comme tu dis, ce n’est pas évident du tout! J’ai mis du temps aussi, mais c’est effectivement obligatoire, donc à partir du moment où j’ai mis ma boutique en ligne, j’ai affiché mon nom, numéro de téléphone, et adresse pro.
La boîte postale est ce qui revient le moins cher (tarifs dispos sur le site de la Poste), encore faut-il avoir de la place dans sa commune :-)
A bientôt!

Répondre

Veronique

Mais pourtant il me semble bien qu’il faut absolument indiquer une adresse « réelle » pour les administrations (impôts, banques, insee etc…). Je l’ai lu quelque part au moment de m’immatriculer, je crois bien que c’est sur le site de l’auto-entrepreneur ou des impôts, je vais voir si je le retrouve.

Pour le numéro de téléphone oui il me semblait bien qu’il fallait l’indiquer. Je connais des créatrices qui malgré tout ne le mettent pas (leurs mentions légales indique qu’il n’est pas possible de les joindre par téléphone), c’est donc problématique. Mais c’est quand même délicat pour les numéros personnels. Mon fixe étant sur liste rouge, je vais opter pour le mobile, pas trop le choix.

Répondre

Erika

Coucou Selma !
J’ai beaucoup de mal à parler de moi (je suis très timide depuis petite ;))
Mais j’essaie de donner un peu de moi sans trop dévoiler !! et surtout jamais de photos de mes enfants ^^
Merci comme toujours cela fait du bien de te lire ♥

Répondre

Selma

Bonjour Erika! Et merci ^_^
Je ne suis pas particulièrement timide au jour le jour, mais quand c’est quelque chose qui me tient à coeur, et surtout quand c’est professionnel, c’est différent.
Mais bon, on pourfendra nos dragons! Bon courage!

Répondre

Julia de Les Juliettes

Bonjour Selma et bon retour parmi nous !
Que je t’envie, je n’ai pas pu prendre de break pour ces vacances ci….
je vais me rattraper à la fin mai…
Merci pour ton point bien perspicace de ce matin.
Tu confortes mon idée de départ de ne jamais voir une seule photo de mes filles sur la toile…et pourtant Les Juliettes s’inspire directement d’elles…
Ce serait bien te tentant et pratique mais je crains les malveillants.
Ce qui m’interpelle le plus c’est ton point sur la confidentialité en ligne et le fait que mon atelier est chez moi pour bien des raisons, tous mes colis sont livrés chez moi, l’adresse de mon siège st chez moi et le tout est bien indiqué sur mon site, la loi l’oblige… La boite postale ? j’y ai déjà pensé…il faut que je creuse cette piste pour professionnaliser la suite…
A très bientôt et belle journée à toi,
Julia

Répondre

Selma

Bonjour Julia, je suis ravie que l’article t’ait inspiré. La loi oblige à donner une adresse, c’est normal, mais une adresse pro c’est plus prudent. Effet secondaire non négligeable : ça aide même à se prendre d’avantage au sérieux ;-) A bientôt!

Répondre

adeline(lilaxel)

AH, la fameuse frontière vie privée, vie pro…
Je trouve le sujet délicat… parler un peu de soi pour montrer le côté humain de notre entreprise, mais pas trop, au risque de ne pas faire pro. Je trouve que l’exercice n’est pas facile.
Pour ma part, j’ai du mal à me montrer, à mettre une photo de moi, à donner mon nom (je viens juste de franchir le pas, en mettant mon nom et mon n° de téléphone sur mes nouvelles cartes de visite ;-). Une espèce de paranoïa s’empare de moi… et pourtant, c’est quand même important de savoir qui se cache derrière le blog d’une entreprise.
En ce qui concerne les photos des enfants, j’ai fait un choix : mes enfants sont mes petits mannequins pour mes créations, je les expose donc. C’est une décision qui a été longtemps réfléchie, en concertation avec mon mari.
Quant à l’adresse, j’ai la chance d’avoir créé mon entreprise en passant par une coopérative. Je communique donc avec leur adresse postale, ce qui me rassure un peu. Mais je vais me renseigner sur la boîte postale.
Merci pour ce nouvel article Selma, il nous pousse à nous interroger, j’aime bien ça :-)
Bonne journée!
Adeline

Répondre

Selma

Merci Adeline! ça me met de bonne humeur pour la semaine au moins de lire que mon article pousse à s’inteeroger :-D
Oui, c’est primordial de savoir qui est derrière une petite entreprise. Choisir ses enfants comme mannequins n’est pas un mauvais choix quand il a été réfléchi, surtout que tu ne donnes pas ton adresse mais celle de ta coopérative. C’est une très bonne idée :-) Merci pour ton témoignage!

Répondre

Lara pour "J'en ai pas l'air"

Coucou Selma !
Ravie de te lire à nouveau et pleine d’énergie prisée lors de tes congés bien mérités !
Ton post du jour soulève un soucis qui me fait beaucoup réfléchir en ce moment , je serais heureuse d’avoir ton opinion la -dessus car je pense que cela peut être utile à bon nombre d’entre nous :

Je découvre et surfe avec bonheur et délice sur de nombreux joli blog : très belle présentation, très belles photos, articles bien pensés etc …
La communication est un point centrale et indispensable de notre activité mais pour autant , savoir retranscrire et manier les mots, les images, est-ce accessible à tout le monde ? personnellement, cela fait des mois et des mois que je lutte (vraiment) pour alimenter mon blog, je ne suis pas douée avec les mots, du tout, cela me coute et me prends une énergie folle au détriment de bien d’autres choses.
Est-il alors possible de sous-traiter la partie rédactionnelle sans pour autant y perdre l’âme de l’entreprise ? Quelle sont les possibilités concrètes pour une TPE dans ce domaine, peut-être certaines de tes lectrices ont-elles des idées à ce sujet ?

Répondre

Selma

Bonjour Lara!
Alors pour résumer ma pensée, je dirais que oui, il est possible de sous-traiter la communication – comme tout le reste. MAIS je ne crois pas qu’on puisse efficacement sous-traiter tant qu’on n’a pas bien maîtrisé le sujet soi-même, car du coup au lieu de déléguer, on transfère son pouvoir, on met le problème sous le tapis :-D Au lieu de donner des directives bien claires, on attend que l’autre s’y prenne mieux que soi. Si cela fait des mois que tu luttes pour alimenter ton blog, le problème est peut être ailleurs que dans la forme et les mots (que tu sembles très bien utiliser ;-) et peut être plutôt dans le fond – la mise au point d’une stratégie éditoriale qui te corresponde. Je t’invite donc plutôt à envisager de te faire accompagner sur le sujet : je vais bientôt avoir de nouveaux créneaux disponibles, hi hi!!!

Répondre

Lara pour "J'en ai pas l'air"

Je pense que tu n’as pas tout à fait tort, pour autant, je persiste (même si cela m’arrange de le penser) à écrire que l’on ne peut être performant partout.

Avoir une ligne éditoriale claire c’est un atout qui peut et doit s’aligner à une stratégie de développement tout aussi claire. Mais je pense également qu’on ne peut parvenir à tout faire si on veut le faire bien.

Existe-il alors un moyen de sous-traiter la partie écriture en gardant sans y perdre son âme ?

Répondre

Selma

Je suis tout à fait d’accord avec toi : on ne peut pas être performant partout :-) Je dis qu’on peut déléguer l’écriture au bout d’un certain moment, sans perdre son âme, quand on maîtrise suffisamment sa stratégie éditoriale pour passer le relais + tracer les grandes lignes + laisser les détails aux bons soins du prestataire. Je n’en connais pas à te recommander, si c’était ta question?

Répondre

Lara pour "J'en ai pas l'air"

à vrai dire ma question est même plus floue car je ne connais pas véritablement le corps de métier qui pourrait répondre à ces besoins et surtout si ce sont des besoins qui existent chez les autres également ^^

aSma

Merci beaucoup pour ces conseils! Ça paraît évidant de parler de soi mais ce ne n’est pas vraiment le cas.

Répondre

Selma

Avec plaisir Asma :-) Non, ce n’est pas du tout évident de parler de soi et de trouver le juste milieu! A bientôt!

Répondre

sylvie

encore de bons conseils !!!!
pour la vie privée et les photos d’enfants il vaut mieux éviter Parole d’un ami Policier ! et les enfants plus tard quand ils seront ados et adultes quelle opinion auront-ils de savoir que n’importe qui pouvait les voir enfants partout ? bon ça c’est un autre débat mais pour un blog vendeur c’est encore pire,
ça me choque un peu de voir des petites filles (certes très adorables et craquantes !) qui font la pose sur les blogs de leur maman ! il faut vraiment faire attention !
je pense qu’il vaut vraiment mieux éviter de parler de sa vie privée sur les blogs vendeurs ou pas vendeurs !
Merci pour tes bons conseils , on apprend toujours quelque chose en venant ici ! très bonne journée !

Répondre

Selma

Merci Sylvie! Je ne sais pas si les enfants, une fois grands, peuvent le prendre mal ou pas, je ne m’étais jamais posé la question, j’avoue. Et je comprends tout à fait les mamans qui font prendre la pose à leurs enfants mais…depuis ce qui est arrivée à mon amie, ma position est très claire sur la question. Je suis bien d’accord pour la protection de la vie privée : sauf exception, on peut parler de soi sans étaler sa vue privée, qui n’a d’ailleurs pas grand intérêt pour les clients! Bonne journée!

Répondre

Bozena

Très contente de te lire à nouveau, Selma :)
Je n’ai pas aimé voir mon adresse ni mon n° de téléphone sur internet, à peine inscrite an tant qu’auto-entrepreneur. Du coup, je fais attention, moi aussi à ne pas donner de détails concernant les enfants; je ne mets pas leurs photos sur internet non plus.
J’ai commencé, en tant que pro, il y a quelques mois à peine. J’ai un blog et une Page Facebook, je commence à comprendre comment ça marche (et à quel point c’est chronophage ) mais là, tout de suite, je suis dans la phase: « quand est-ce que je couds, nom de nom » ?!
Je devrais mettre un nouveau post sur le blog mais je dois aussi m’occuper de la paperasse, de la famille et de la maison, de préparatifs pour nos quelques jours de vacances etc. etc. Sans parler du temps pour la créativité, l’imagination, le repos; ces fameux instants que je devrais me réserver, n’est-ce pas ? :-)
Et en plus, mon appareil photo m’a lâchée …
C’est énervant d’avoir l’impression de trainer alors qu’on n’arrête pas d’agir. Ce n’est pas très agréable de se dire « il FAUT que j’écrive ce post ». J’aime bien écrire mais là, je n’en ai vraiment pas envie. Quand j’y pense, je vois surtout tout ce temps que je passerai à traiter les photos, qui resteront médiocres, quoi que je fasse.
Mais restons positive: le monde ne va pas s’écrouler si je ne poste rien aujourd’hui ou demain, par contre l’orthodontiste ne va pas supporter notre retard.
Maman d’abord :o)

Répondre

Selma

Bonjour Bozena! Chaque chose en son temps, on ne peut pas tout construire en même temps! Personnellement, je n’ai créé de page Facebook que presque un an après les premiers balbutiements de ce blog. Félicite-toi de tout ce que tu arrives déjà à faire, organise-toi au mieux pour le reste : tu construiras ce que tu as à faire petit à petit! Bonne continuation!

Répondre

Loïs

Merci pour ce nouvel article !! Toujours rempli d’astuces et conseils pertinents <3

Je n'avais pas pensé qu'en créant mon entreprise, mon adresse et mon numéro de téléphone seraient aussi facilement retrouvables (par des sites d'annuaires que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam …), brrrr.

Répondre

Selma

Avec plaisir :-)
Je ne savais pas non plus, je m’en suis rendue compte par hasard : quand j’ai contacté ces annuaires, on m’a répondu que c’était l’INSEE qui leur communiquait nos coordonnées. Et personne ne nous prévient avant! Comme tu dis : brrrrr :-)

Répondre

patricia

Bonjour Selma, cet article est très intéressant pour moi car, oui, j’ai un blog qui se trouve sur ma boutique en ligne. Le hic est que je ne suis pas très loquace et que je ne sais pas trop quoi dire même si j’ai plein de sujets en tête et je me dis que ,bof, ça n’intéressera pas grand monde. De plus, depuis décembre, j’ai carrément abandonné cette boutique en ligne car j’exposais en galerie, donc pas de temps pour ça le soir. Je vais m’y affairer les jours prochains car le s articles en vente se font rares. Bonne soirée en attendant de vous lire.

Répondre

Selma

Effectivement, ce n’est pas évident de savoir quoi dire, ni comment s’y prendre, mais c’est très épanouissant quand on y arrive! Bonne continuation!

Répondre

clemence

Merci pour ces précieux conseils, j’utilise mon 2nd prénom, c’est pour ma vie de créatrice , je ne donne pas mon numéro de téléphone , ni mon adresse aux clients. Par contre j’ai utilisé mes enfants comme mannequin. Je pense que suite à cet article je vais les enlever…

Répondre

Selma

Clémence : c’est obligatoire de publier son nom + numéro de téléphone + adresse dans les mentions légales :-)

Répondre

Gaëlle

Alors juste MERCI! Contente de te savoir un peu rentrée!
Je travaille j’avance grâce à toi…Toi aussi tu sèmes des Graines de Bonheur en fait! Elles sont entrain de germer et je prédis de jolies fleurs grâce à elle. MERCI Selma.

Répondre

rayures & pois

Comme d’habitude, ton article est plus que parlant ! Merci :-)

Pour ma part, j’essaye de me diriger vers un blog plus pro, de me trouver une vraie ligne éditoriale mais c’est dur ! ouh la la !
Mon souci c’est que j’ai commencé mon blog avant même d’avoir eu l’idée de créer mon entreprise. Comme j’ai eu mes premières commandes par ce biais, j’ai garder le nom du blog pour en faire ma marque mais forcément il a fallut faire évoluer le contenu. Pas facile quand les habitudes sont déjà prises… En ce moment je suis un peu perdue, je m’interroge sur toutes mes idées d’articles : trop perso, pas assez ? intéressant pour moi ou pour mes clientes potentielles ? Je publie ou pas ? Bref, résultat je n’ai rien publié cette semaine…

Pour ce qui est des enfants, j’essaye de mettre le moins possible de photo de mon fils, quand il y en a on ne voit pas son visage ou celui-ci est flouté.

Il faut absolument, que je me renseigne pour la boite postale, je n’y avais jamais pensé ! Merci pour le tuyau !

Répondre

Selma

Tu sais Rachel, entre mon blog précédent et celui-ci, j’ai dû passer 4-5 mois sans rien publier, tout simplement parce que je préparais la suite. Et même quand j’ai repris, je me dis aujourd’hui que mes articles d’il y a presque 2 ans n’étaient vraiment pas terribles mais bon, c’est comme ça! C’est en forgeant qu’on devient forgeron, on ne peut pas deviner! Pour ce qui est de ta ligne éditoriale, on va voir ça ensemble :-)

Répondre

Fabienne

Merci pour cet article :) Et oui, quel équilibre à trouver entre parler de soi, parce que quand on vend en ligne, il faut aussi savoir quand même se faire un peu connaître, qui on est, etc etc, tout en protégeant sa vie privée.

Pour ces raisons, mon profil facebook rattaché à ma page, n’est pas mon profil perso (où je partage avec mes ami(e)s de la vrai vie, les photos des enfants, notre vraie vie). Quand c’est trop mélangé moi ça me gène au bout d’un moment !! Les personnes qui me demandent à être « amies », et desquelles je peux voir toutes leurs préoccupations persos du moment je finis par décocher le fil d’actu ! Je ne les connais pas IRL et donc ça me dis pas grand chose. Quand c’est juste toujours en cohérence avec leur travail alors c’est sympa !!

Il y a des créatrices étrangères (suède, US,…) dont j’aime le travail qui font cela très bien, montrer la maison, un peu de la famille, on a l’impression de voir ce qui s’y passe, mais en fait pas complètement ! C’est ce que j’essaye de faire (enfin je le crois, mais si ça se trouve je suis déjà dans le « trop » :)). Cette limite est très délicate à avoir. Entre dévoiler son univers et de la bloggo-réalité :)

On peut quand même distiller des infos personnelles, parce qu’à vouloir trop faire pro même en parlant à la première personne, on perd une partie d’humanité. Je suis et me considère comme « pro », ça c’est bon :) !! Mais pas de là à devenir comme une image sur papier glacé non. Je suis fatiguée, j’ai des enfants, un conjoint, une maison, et des aléas de la vie. sans avoir à les partager complètement, je te rejoins entièrement, on peut aussi « montrer » un peu de son quotidien, sans y avoir sans cesse des intentions « inspiration » mais pour faire un peu de proximité.
Comme toi, si la personne ne parle que de ses enfants c’est lassant, mais à l’échelle à laquelle on se trouve, il y a de l’humain derrière la créatrice. je dis bien créatrice et non « marque ». En même temps il y a des « marques » derrière lesquelles se « cache » une créatrice, qui ont un succès dingue, sans parler d’elles !! (cf Le bestiaire par exemple). Je pense que c’est une question de personnalité, je me sens plus à l’aise quand j’ai une proximité avec les gens avec lesquels je travaille.

Pour ce qui est des adresses ? Je ne suis pas parano, mais chez nous de toute façon, on la trouve aussi via mon conjoint, je ne mets pas non plus mon numéro de téléphone, tant pis si je suis hors la loi, il y a mes infos administratives c’est déjà ça.

Encore merci pour alimenter la réflexion autour de notre travail !

Répondre

Manon Smahi

Très bon article, très complet, très juste ! Je ne vois pas ce que je pourrais rajouter… Merci pour ces conseils très pertinents !

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: